Le 24 janvier, première réunion publique: intervention de Françoise Pelorce

Publié le par Craponne à Venir

Françoise Pelorce présente la liste 'Craponne à Venir'                                               ...

Françoise Pelorce présente la liste 'Craponne à Venir' ...

 

Chères Craponnoises, chers Craponnois, chers amis,

Je vous remercie d’être venus si nombreux. Cela me touche beaucoup.

Et puisque nous sommes encore en janvier, je vous souhaite à tous une très bonne année, la santé, la réussite de vos projets personnels et professionnels et une vie meilleure. Nous pouvons aussi, sans fausse modestie, souhaiter la réussite de notre liste en mars prochain.

Comme l’a dit Mr le Président de CàV, j’ai été désignée par les adhérents et les sympathisants pour conduire la liste CàV. Je tiens à les remercier de leur confiance et je suis fière de conduire cette liste que je vous présenterai dans quelques minutes.

Nous voulons réussir Craponne et nous avons de l’ambition pour notre ville. Nous voulons faire de Craponne une ville belle, belle esthétiquement mais aussi belle à l’intérieur, une ville où chacun trouve sa place et se sente à l’aise.

Nous voulons changer de cap après 25 ans de Gallianisme avec deux mandats de Vallonisme en totale symbiose pendant six ans jusqu’à la rupture improbable et de pure convenance à la fin de l’été 2013.

Pour nous, point de rupture, un travail intensif, dans la bonne humeur mais aussi dans la rigueur et l’efficacité qui nous a permis de dégager 7priorités que je vais vous présenter le plus brièvement possible. Qu’il soit placé en 1 ou en 7, chaque point est important, ce n’est pas un classement par ordre d’importance.

Notre premier point prioritaire marque un changement profond de gouvernance. Nous sommes très attachés à l’expression citoyenne et nous n’avons jamais cesse de le répéter au cours de notre mandat. Il est important que chaque citoyen puisse s’exprimer et s’impliquer dans la vie municipale. Nous avons souvent incité l’équipe majoritaire à mettre en place des instances participatives mais ce n’était pas leur priorité, à eux.

La démocratie locale, c’est d’abord le conseil municipal. Nous le réunirons tous les mois et non tous les 3 mois (minimum légal) et nous laisserons la possibilité aux citoyens de prendre la parole en fin de séance.

Les commissions municipales, elles ne seront pas « factices », elles seront un lieu d’échanges, de réflexion et de propositions, permettant d’instaurer une relation constructive entre les élus, les habitants, les associations.

Nous irons aussi au devant des habitants, nous instaurerons et nous ferons vivre des conseils de quartiers.

Les grands projets communaux ne seront plus décidés par quelques, notables. Ils feront l’objet d’une consultation ouverte, où chacun pourra donner son avis, formuler ses critiques, exprimer ses propositions.

Naturellement, et dès le lendemain de notre élection, nous lancerons deux concertations importantes et urgentes, l’une concernant la révision du PLU-H, l’autre concernant la réforme des rythmes scolaires. Des thèmes sur lesquels nous avons déjà beaucoup travaillé et écrit.

Notre deuxième point prioritaire, moderniser et dynamiser notre ville.

Nous souhaitons apporter une touche d’humanité et de modernité à notre commune, lui rendre son identité perdue.

La révision du PLU-H est une réelle opportunité, une chance pour les habitants que nous consulterons et qui pourront, avec nous, s’exprimer, sur le devenir de leur ville. Cette révision oblige à avoir une vision à long terme puisque les décisions qui seront votées en 2015 vont fixer les règles générales d’utilisation du sol et la politique de construction des logements jusqu’en 2030.

C’est donc maintenant, qu’il faut faire des choix en terme d’urbanisme et d’habitat : par exemple, déterminer les réserves foncières pour réaliser des équipements, des axes routiers, définir des zones de constructions et leurs caractéristiques (pavillons, immeubles, hauteurs limites etc…), préserver les zones naturelles (Yzeron/ Ratier etc.), les îlots de verdure en centre ville …et aussi prévoir la construction de logements sociaux.

A ce sujet, je voudrais juste rétablir une vérité car contrairement à ce qu’affirme le maire actuel, ce n’est pas la loi SRU qui oblige à multiplier les constructions d’immeubles, c’est le fait du non-respect de la loi SRU. En effet, durant ses précédents mandats, notre édile a laissé les promoteurs construire des immeubles sans imposer l’intégration de logements sociaux. Nous avons donc pris du retard que nous devons maintenant rattraper.

Enfin, la révision tant attendue du Plan de déplacement urbain est lancée par le Sytral, ce qui nous permettra de travailler sur le plan de circulation et de stationnement de Craponne avec une vision globale et périphérique prenant en compte les déplacements en amont (CCVL). Et en aval. Ce projet donnera également lieu à l’ouverture d’une large concertation avec les habitants.

Les décisions que nous prendrons aujourd’hui en terme d’urbanisme et d’habitat, de déplacement impacteront l’image future de notre commune et dessineront le Craponne à Venir de 2030 ; Naturellement.

Dynamiser notre commune, c’est aussi vous donner envie de vous approprier votre ville. Si vous y trouvez de l’intérêt, vous n’irez pas systématiquement chercher ailleurs.

Cela passe par la mise en place d’un projet culturel et sportif fort, innovant, par la création d’évènements et de manifestations en lien avec les communes proches et destinées à tous, jeunes, moins jeunes, plus âgés, sans exclusion.

En parallèle, nous soutiendrons activement les associations très présentes sur notre commune. Elles jouent un véritable rôle d’animation.

Et parce que nous considérons que, la participation aux activités est un droit pour tous, nous mettrons en place un dispositif permettant aux personnes à revenus modestes d’accéder aux activités de leur choix.

Notre troisième point prioritaire : le développement économique et commercial, créateur d’emplois de proximité.

Depuis 1989 de nombreuses entreprises ont quitté Craponne (Gladel, Porte, Lavatec, et plus récemment Aurilys)

Il est vrai que si la compétence économique est détenue par le Grand Lyon, les élus communaux ont pour mission de définir et d’animer la politique économique de leur commune et ils doivent défendre leurs projets auprès de la collectivité urbaine.

Ce rattachement au Grand Lyon peut être une excuse pour l’élu qui pratique la politique du laisser-faire mais c’est aussi une aubaine, pour notre équipe prête à utiliser les services du Grand Lyon pour promouvoir notre commune auprès des entrepreneurs et des repreneurs potentiels en cas de départ ou de fermeture d’entreprise.

Nous voulons, mener une politique économique dynamique, créatrice d’emplois de proximité et nous avons plusieurs projets créateurs d’emplois que nous vous exposerons lors de notre prochaine rencontre.

Notre quatrième point prioritaire : créer les conditions de réussite et d’épanouissement des enfants et des jeunes

La jeunesse, c’est notre chance, notre à venir, naturellement. Aujourd’hui, les 10-24 ans représentent plus de 18 % de la population mais ils ont l’impression d’être les grands oubliés de la commune.

Ils ne manquent pas d’idées, de projets, ils sont dynamiques, ils ont vraiment envie que ça change. Avec eux, nous sommes entrain de finaliser un projet à visée culturelle, sportive et artistique.

Autre point fort destiné aux plus jeunes, la réforme des rythmes scolaires, un enjeu qui nous tient à coeur. Cette réforme intéresse les plus jeunes soit près de 1000 enfants. Elle doit permettre l’accessibilité à la diversité des savoirs culturels, sportifs et artistiques pour tous les enfants et sans contraintes financières pour les familles. Ce ne doit pas être une simple garderie. ’Un investissement financier important, un choix politique au service des plus jeunes, donc au service de l’avenir…Tout naturellement

Nous avons d’autres projets ambitieux orientés vers les enfants, concernant en particulier les groupes scolaires (mise en conformité, extension etc…) et certains équipements. Ils sont en cours de chiffrage, nous les développerons lors de notre prochaine réunion.

Autre point prioritaire : Garantir la sécurité à chacun

La sécurité aussi est un droit, un droit pour tous. Vivre dans la peur, qu’elle soit réelle ou supposée, est insupportable. Cette peur, touche les plus modestes, les plus âgés, les plus fragiles. Même si Craponne est loin d’être Marseille, nous veillerons à ce que chacun vive en toute quiétude, sans appréhension.

La sécurité, c’est aussi la prévention des risques routiers

Nous renforcerons la sécurité auprès des quatre écoles de la commune, afin que les entrées et sorties d’école se fassent sans danger.

Enfin, nous travaillerons en partenariat avec la gendarmerie de Francheville pour assurer le relais avec notre police municipale dans la surveillance des biens et des personnes mais aussi pour le contrôle de la circulation routière afin de limiter les dangereux excès.

Une bonne transition pour aborder la sixième priorité : développer les modes de déplacements doux et les transports collectifs, leviers du développement durable.

Naturellement, proche de la nature, nous créerons des mails transverses qui permettront de relier par mode doux (à pied, en vélo, en trottinette), les points stratégiques de la commune (écoles, mairie, poste, arrêts de bus etc.). Ces itinéraires agréables éviteront de prendre sa voiture pour les déplacements de proximité.

Nous poursuivrons et renforcerons notre collaboration avec le Sytral pour obtenir une offre de bus en adéquation avec les besoins et les attentes des Craponnoises et Craponnois,, usagers ou futurs usagers des TCL. (Renforcement de la fréquence, véhicules non polluants, plus rapides etc.). Et si la mise en service d’un Tramway est totalement utopique (à moins que Craponne n’atteigne dans les prochaines années 30000 à 40000 habitants), nous travaillerons à l’amélioration des transports collectifs, y compris pour les déplacements à l’intérieur de Craponne.

Notre septième priorité, c’est le vivre ensemble, c’est la mixité sociale, c’est l’intergénérationnel.

Le vivre ensemble, c’est accepter la diversité, c’est créer du lien social, c’est s’entraider quand cela est nécessaire. C’est aussi respecter l’autre.

Ce sont aussi les bases de la politique sociale que souhaitons mettre en œuvre dès notre élection.

Notre projet touche une grande partie de la population Craponnois qui pourra y trouver son compte, en particulier, les aînés.

En effet, une enquête récente a montré que les personnes âgées ne choisissent pas d’aller en maison de retraite mais aucune prise en charge ne leur permet de rester à domicile.

Notre projet s’appuie sur des moyens humains et technologiques de pointe qui permettront aux personnes âgées de Craponne de vivre bien et longtemps chez elles, en toute sécurité et sans être isolées.

Je pourrais vous parler encore longtemps de nos projets, j’ai déjà été trop longue. Nous avons tellement à faire pour renouveler, moderniser, innover, changer de cap.

Alors, vous allez me dire, combien cela va coûter ? Vous allez augmenter les impôts ?

Ma réponse est catégorique, nous n’augmenterons pas les taux d’imposition. Notre commune n’est pas une commune pauvre et la marge de manœuvre reste suffisante pour mettre en œuvre nos projets. Notre programme sera budgété et vous sera présenté, en toute transparence. Naturellement !

De plus, nous appliquerons la loi Sarkozy (nous ne sommes pas sectaires) permettant de réduire les impôts locaux des personnes en situation de handicap ou de précarité. Nous le demandons à la majorité depuis 2011 mais elle a toujours refusé de l’appliquer.

Je connais déjà les réactions de nos concurrents, affirmant que nos promesses, sont irréalistes et utopiques et que l’on n’est pas capable de gérer la commune. Elles sont identiques aux accusations de 2008.

Ne vous laissez pas abuser, les promesses, on les leur laisse, nous nous avons des projets, l’irréalisme et l’utopie ne sont pas à l’ordre du jour dans la gestion d’une commune, c’est leur langage, ce n’est pas le nôtre, la gestion on sait faire, les relations avec les élus du Grand Lyon, de la Région Rhône_Alpes, du Sytral, de la CCVL, avec les services administratifs de la future métropole, nous les avons cultivées depuis 6 ans… et vous allez trouver dans la liste que je vais vous présenter, des compétences, de la diversité, de la motivation, une liste qui représente bien la population craponnoise et capable de mettre en œuvre notre programme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 29/01/2014 10:21

The place to be ? Les réunions de campagne de la liste Craponne à Venir , la presse ,la télé locale avec les VIP , tout le monde est là , même l'opposition ,dans une ambiance musicale et gastronomique ( avec les Craponnettes ) . Bravo à Françoise PELORCE et son équipe dynamique . Ça promet pour les prochaines dates : 21 Février ( notez bien ) ce sera encore la fête .... avec Craponne à Venir les Municipales reprennent force et vigueur , c'est la Vie quoi !

Michel 29/01/2014 10:18

La politique du sortant : une économie de subventions et d'endettements pour satisfaire un ego de bâtisseur de stade sous utilisé , de salle des fêtes qui se fend déjà ,de gymnase toujours incomplet, voilà bien une gestion de luxe dans un monde qui s'appauvrit .

Michel 29/01/2014 10:16

Comment allez vous ces jours ci ? Mieux depuis que je connais l'équipe et les priorités de la liste Craponne à Venir emmenée par Françoise PELORCE , voilà un beau et bon programme qui se profile pour notre commune .