4éme réunion publique

Publié le par Craponne à Venir

Après avoir écouté et applaudi l’intervention de Françoise Pelorce, les participants ont pu s’asseoir autour d’une des tables organisées par thèmes pour débattre avec nos futurs conseillers des domaines suivants :

politique sociale, urbanisme/transport/développement durable, démocratie locale/communication, culture, sport, jeunesse, économie/emploi, école, petite enfance, finances locales.

Intervention de Françoise Pelorce

Intervention de Françoise Pelorce

Dominique Mazzocut

Dominique Mazzocut

Echange autour de la communication: Patrice Méchalikh, Walter Blanc

Echange autour de la communication: Patrice Méchalikh, Walter Blanc

Moment convivial

Moment convivial

Ci dessous, l’intervention de Françoise Pelorce

Chères Craponnoises, chers Craponnois, chers amis,

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous retrouve ce soir. Je tiens à remercier les électeurs qui nous ont accordé leur confiance dès le premier tour ainsi que les jeunes, nos « jeunes sandwich » qui se mobilisent pour faire gagner « Craponne à Venir ».

Au premier tour, les résultats obtenus n’ont pas été à la hauteur de la qualité du travail fourni par notre équipe. Mais nous ne lâcherons rien et nous continuerons à nous battre jusqu’au bout.

Mais comme l’a dit mon Directeur de Campagne, tout est encore possible. Près de 60 % des votants ont sanctionné la politique du maire sortant. Lorsque nous rencontrons les Craponnois, ils expriment leurs insatisfactions. Leur ras le bol. Et surtout les abstentionnistes, plus de 3000 électeurs sont restés chez eux…s’ils se mobilisent, ils peuvent faire bouger les lignes.

Tout est possible, nous pouvons encore gagner.

Notre équipe reste très présente sur le terrain, toujours mobilisée à fond…Parce que nous voulons changer les choses, parce que nous voulons mettre en œuvre notre projet, un projet innovant ; construit avec les craponnois et pour les craponnois.

Faîtes le savoir autour de vous…nos deux concurrents ont toujours fait la même politique, ils se rejoindront forcément dans les décisions importantes.

Pour notre part et durant six années et plus, nous, les élus de ce mandat sommes intervenus régulièrement en conseil municipal pour exprimer nos positions. Nous avons voté pour les projets qui allaient dans l’intérêt des Craponnois, nous avons demandé des aménagements et proposé des alternatives aux projets qui ne nous semblaient pas cohérents et nous nous sommes opposés à ceux qui allaient à l’encontre de l’intérêt général.

Le premier point de discordance fut la gestion de la commune, le soi-disant point fort du notre concurrent.

Savez-vous que vous, contribuables craponnois, vous avez payé deux fois le stade de boules ?

Savez-vous qu’en détruisant le CSC, Craponne a perdu une importante subvention de la CAF ?

Savez-vous qu’en retardant la réalisation des équipements, nous avons subi la baisse des subventions du Conseil Général passées de 15 à 5% du montant des équipements?

Savez-vous que, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, ils font perdre à la commune 50 000 euros en ayant refusé de mettre en place un Projet Educatif de Territoire?.

Savez-vous, que lorsqu’il refuse le financement des classes vertes, qu’il refuse les aides aux familles en difficultés, une subvention exceptionnelle aux associations, aux sportifs qui évoluent en championnat du monde, il dit qu’il n’y a plus d’argent mais les recettes de la commune sont excédentaires d’environ 1,5 millions d’euros chaque année, sur un budget total de 9 millions d’euros?

Savez-vous qu’en ayant réalisé 25 millions d’investissement sur le mandat 2008-2013, l’endettement de la commune est passé de 227 euros en 2008 à 600 euros environ par habitant, en 2013 ? Et surtout que les emprunts lancés au cours de ce mandat ont une durée de 30 ans, ce qui limitera les possibilités d’investissement des équipes futures ?

Enfin, Savez-vous que le maire sortant n’a pas eu le courage de présenter ses comptes avant la fin de son mandat en refusant de faire voter le compte administratif 2013 avant les élections ? Aurait-il quelque chose à cacher ???

Malgré cela, il continue à vanter sa gestion, il écrit même que notre commune arrive en 5° position des communes du GL de moins de 10 000 hab pour sa gestion mais il oublie de dire qu’il n’est pas dans le TOP 12 des communes les mieux gérées du GL, il oublie aussi que, si nous prenons comme référence les communes du Rhône, notre commune se situe au 16 ° rang avec une note de 9,3 / 20 pour sa bonne gestion…même pas la moyenne…

En ce qui concerne notre concurrente, elle prévoit de « faire toujours plus, faire toujours mieux, mais avec moins »

Nous avons toujours prôné le « faire autrement » mais faire plus avec moins…c’est présomptueux.

Madame l’ex-adjointe, elle dénonce le matraquage fiscal du Grand Lyon, mais quand le GL vous taxe de 7,25 % (th) et n’applique aucune augmentation ces dernières années et que le département vous prend 11,O3 %(tf) et applique près de 2% d’augmentation du taux d’imposition en un an, il est où le matraqueur fiscal ? Au Conseil Général, chez Mr Mercier et Mme Chuzeville, sa remplaçante, ou au GL, chez G. Collomb ? Vous vous trompez d’adresse Madame l’ex-adjointe sortante…Le matraquage fiscal il est bien chez vos amis…Mensonge volontaire pour brouiller les cartes ou incompétence ??? Comment affirmer des arguments aussi erronés lorsque l’on prétend vouloir prendre la responsabilité de la commune ?

Pour nous, un euro dépensé sera un euro utile aux Craponnois-ses.

Et lorsqu’il faudra faire des choix importants, se lancer dans des projets d’envergure, nous vous associerons, vous les Craponnois, à nos réflexions et à nos décisions car nous avons besoin de vos avis et de vos propositions avant d’engager les finances de la commune.

Et en ce qui concerne, nos projets respectifs pour Craponne, rendons à Craponne à Venir, ce qui est à Craponne à Venir.

Le city-park que le sortant promet, c’est nous, la sécurisation des entrées et sorties des écoles, c’est nous, l’embellissement de l’axe Millaud/Dumont, c’est nous, le parcours de santé, c’est nous.

Le conseil municipal des Jeunes, c’est encore nous…

Les déplacements mode doux, c’est aussi nous…

Certaines de ces promesses auraient pu depuis longtemps être réalisées, mais en 25 ans, le sortant n’a pas trouvé le moyen de les mettre en place. Il a certainement besoin de 6 ans de plus et pourquoi pas de 12, voire de 18 ans pour mettre en œuvre un CM jeunes ou la sécurisation des écoles…Soyons sérieux, monsieur sortant…

Vous avez déjà menti aux craponnois et criant haut et fort que vous ne vous représenterait pas, et vous êtes encore là…pour longtemps ou pour passer la main à votre poulain…avant la fin de votre mandat pour qu’il soit sûr d’être élu… !!!

Et notre concurrente, pourquoi, si elle souhaitait mettre en oeuvre ces projets, ne nous a-t-elle pas rejoint avec quelques-uns des conseillers sortants, profitant de notre expérience et de nos interventions pour mener la fronde contre cet édile, ce notable qu’ils souhaitent, aujourd’hui, renverser...

Comment croire qu’elle n’était pas d’accord avec la politique du sortant alors qu’elle a toujours soutenu, sans faille, ses projets ?

A entendre aujourd’hui notre concurrente et les membres de son équipe, on se demande bien pourquoi ils ne nous ont pas rejoints avant, dans l’opposition?

Comment croire, qu’elle saura défendre l’intérêt de Craponne à la Métropole si, dans le cadre de notre commune, elle n’a pas su s’imposer ?

Alors si leurs promesses d’aujourd’hui, ils ne les ont pas mises en œuvre hier, alors qu’ils détenaient le pouvoir, comment croire qu’ils les mettront en œuvre demain ?

Pour nous, à l’inverse de notre concurrente et du sortant, nous ne prévoyons ni le tram, ni le métro, propositions irréalistes dont la commune n’est pas directement porteuse. Et il leur sera toujours possible de rattraper leurs bévues en affirmant toujours haut et fort, « ce n’est pas de ma faute, c’est de la faute du GL, c’est de la faute de l’Etat, et même, c’est de la faute du personnel… »

Le sortant se glose de connaître le fonctionnement du GL mais il faudrait être présent pour le connaître. Durant ce dernier mandat, il n’est intervenu qu’une seule fois et n’a jamais et je puis dire jamais informé, ni les élus, ni la population des décisions prises dans le cadre du Grand Lyon et touchant notre commune.

Alors, parce que je pense qu’agir en totale obscurité n’est pas digne d’un élu, je m’engage à informer, en toute transparence, les Craponnoises et les Craponnois des actions et des décisions que je prendrai au sein de la Métropole. Il ne suffit pas de connaître, Monsieur le sortant, les réseaux administratifs et politiques, il faut aussi travailler avec eux.

Et là encore, je jouerai un rôle actif, en tant que conseillère communautaire tant au sein des commissions du Grand Lyon et des différentes instances de la Métropole par une participation active et constructive dans l’intérêt de Craponne, comme je l’ai toujours fait dans les instances participatives.

Autre point : Certains disent que notre projet ressemble aux leurs…

Et bien non…

Ils ont fait du bétonnage à outrance livrant Craponne aux promoteurs. Aucune voix contre, sinon les nôtres se sont élevées contre cette urbanisation anarchique et trop rapide.

Et malgré les dires du sortant, ce n’est pas fini…regardez rue Centrale, regardez vers le Vieux village, regardez voie Romaine. Il y aurait aussi des projets en cours de négociation avec les promoteurs, en attendant les élections…vers le vieux village, justement, cette zone protégée qui n’est pas protégée… et puis aussi, à la place de l’Hôtel de la Poste… enfin encore impasse du Grand Champ… et il ose dire qu’il va limiter les constructions… De qui vous moquez-vous, monsieur le sortant !!!

Oui, le sortant est responsable, il a pratiqué la politique du laisser-faire, il n’a pas discuté le projet du PLU lors de la mise en révision en 2005 et demain, pourquoi interviendrait-il ? Jusqu’à aujourd’hui, aucune ouverture de la concertation dans le cadre de la révision du PLU-H…, ce qui montre son peu d’intérêt à associer les craponnois au devenir de leur ville.

Et Madame l’ex-adjointe, en acceptant tout jusqu’en septembre 2013, vous avez été sa complice…

Nous, nous conserverons le terrain Desgrange, ce terrain communal que vous avez voulu vendre…mais notre intervention en Tribunal Administratif vous a arrêté dans votre élan…et a arrêté l’élan…Près de 6000 M2 bradés à un promoteur immobilier Un projet flou, sans fondement,sorti de vos chapeaux. Aujourd’hui rien n’est gagné, la vente est suspendue dans l’attente des élections.

Qu’en feront-ils demain ?

Nous, nous le garderons, un terrain communal, proche du centre ville, çà ne se vend pas, surtout au prix auquel il a été acheté…1,2 millions d’Euros pour 6000 m2. Nous le garderons pour réaliser un équipement communal, nous avons plusieurs projets possibles…nous déciderons avec vous.

Vous ne voulez plus de bétonnage à outrance qui vous prive d’un espace public et d’espaces verts

Nous préserverons des zones pavillonnaires, et nous nous imposerons des contraintes de construction aux promoteurs immobiliers

Vous ne voulez plus de logements inabordables pour les jeunes et les personnes à revenus modestes

Nous ferons la promotion de l’aide pour les jeunes primo-accédants en nous appuyons sur l’aide du GL et négocierons avec les promoteurs la réalisation de logements à loyers modérés.

Vous ne voulez plus d’une politique sociale à la petite semaine

Nous mettrons en place les micro-crédits pour faire face aux accidents de la vie sans sombrer dans la précarité. Les aides seront distribuées en toute transparence

Nous favoriserons le maintien à domicile des personnes âgées en adaptant les logements afin que chacun puisse vivre le plus longtemps chez soi en toute sécurité et sans être isolé.

Nous favoriserons les rencontres entre les personnes en recherche d’emplois et les entreprises.

Nous travaillerons en lien avec les services de développement économique du GL pour promouvoir notre ville et créer des emplois de proximité.

Vous ne voulez plus d’une ville qui donne encore la priorité aux voitures

Nous enrichirons l’offre de transport en commun : augmentation du cadencement des bus et mise en place de la navette intra-muros

Nous réaliserons des aménagements qui laissent la place aux piétons, vélos … et facilitent les déplacements des personnes à mobilité réduite

Vous ne voulez plus de services scolaires onéreux : sorties, restauration scolaire, garderie, …

Nous instaurerons le quotient familial pour la cantine, nous subventionnerons les classes transplantées, assurerons la gratuité des activités périscolaires

Vous ne voulez plus vous ennuyer à Craponne, ne rien avoir à faire

Nous programmerons des spectacles, des films, des expositions qui rassemble un large public.

Nous participerons et/ou organiserons des temps forts (participation à la biennale de la danse, à la biennale d’art contemporain, au quai du polar …)

Nous soutiendrons les associations culturelles et sportives

Vous ne voulez plus d’une ville dans laquelle les décisions sont uniquement prises par quelques notables, sans transparence et sans évaluation des résultats.

Nous mettrons en place des conseils de quartiers, des conseils thématiques et nous vous associerons aux décisions. Nous ferons évaluer nos réalisations par des spécialistes extérieurs et nous vous communiquerons les résultats pour la clarté, pour la transparence.

Enfin, vous ne voulez plus d’une ville où toutes les structures créatrices de lien social ont été détruites en 90, la MJC par le sortant et en 2009 le CSC, par la majorité sortante, tous unis, sans exception.

Nous, nous construirons une maison pour tous…

Mais c’est quoi une maison pour tous ? C’est une maison des associations ? Non pas seulement…Alors c’est quoi ???

Cette maison, elle sera la vôtre, celle de tous les craponnois, celle des habitants, sans exclusion, sans discrimination.

Elle accueillera les associations qui auront ainsi la possibilité de mutualiser leurs moyens : salles de réunions, aide logistique (photocopieur, secrétariat, promotion des événements…). Elle accueillera aussi des services comme les permanences juridiques la permanence d’une CESF, le point écoute jeunes, le point écoute soutien scolaire, la consultation planning familial, différents ateliers animés par les habitants, les associations, réseaux paniers solidaires (en lien avec les producteurs locaux), groupe d’échanges de savoirs…promotion des activités culturelles et sportives …

Cette maison pour tous sera co-animée par les habitants, les associations, les élus représentés au sein d’un comité d’usagers. Le comité d’usagers, il aura pour mission de développer des projets collectifs, d'adapter les actions en cours pour les améliorer.

Cette maison pour tous permettra des rencontres improbables, créatrice de mixité sociale. L’enfant qui vient en soutien scolaire et l’adulte qui vient chercher son panier, le jeune qui vient au planning familial et la personne âgées qui s’inscrit au repas à domicile …

Notre projet nous voulons le mettre en œuvre…Le pouvoir pour le pouvoir ne nous intéresse pas. Ce qui nous intéresse, c’est la mise en œuvre de notre programme pour les Craponnois, avec les Craponnois.

Prés d’un tiers des Craponnois nous font déjà confiance. Ils croient en nos compétences, en notre expérience au sein de la vie municipale et sont convaincus de notre engagement sincère auprès de chacun d’entre vous.

Plus de 3000 abstentionnistes…peuvent faire basculer la tendance.

Il vous reste 2 jours pour convaincre vos amis, vos proches…

Dites leur que voter Craponne à Venir, c’est voter pour le renouveau, pour le progrès, pour l’innovation, pour un projet qui va de l’avant, un projet pour tous sans exclusion ni discrimination, pour un projet d’à venir…Naturellement…

La différence, c’est nous. L’alternance, c’est nous, et c’est uniquement nous…

Dimanche votez Craponne à Venir …

Dimanche, osez la différence, naturellement…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mireille luoni 28/03/2014 23:09

bel article, dommage qu'il n'est pas distribué dans les boites aux lettres, trop tard maintenant,
j'espère qu'il n'y a pas que les convaincus (comme moi) qu'ils le lisent, c'est bon de remettre les pendules à l'heure apres tous les mensonges ou "oublis". Bravo à toute l'équipe, pour votre travail et votre tenacité. Dimanche, on pensera fort à vous.

Georges RICHEZ 28/03/2014 16:57

Voilà, Françoise un discours offensif, percutant, comme le dernier tract distribué par Craponne à Venir. Tu as su dénoncer les mensonges, les connivences des deux listes de droite. Ton exposé sur ce que pourrait être une future Maison des Associations m' a tout particulièrement intéressé.
Bon courage pour cette fin de campagne.