Conférence Sciences et Citoyenneté

Publié le par Craponne à Venir

Une conférence passionnante organisée par l’APC, initiée par Craponne à venir.

Les intervenants :

Françoise Pelorce

Philipe Prugniel

Isabelle Vauglin

Pourquoi une conférence sur ce thème ?
 

Françoise Pelorce, introduit la conférence et explique pourquoi elle croit qu’aujourd’hui, sciences et technologies marquent profondément notre société. Nous vivons dans un monde de globalité, de communication instantanée, de diffusion de la connaissance, de changements rapides.

 Dans ce monde complexe, comprendre et raisonner est essentiel pour saisir les problèmes liés à l’écologie, à la génétique, à la biodiversité, comprendre les évolutions technologiques. La construction d'une culture scientifique devient indispensable. Elle doit permettre la mise à disposition de savoirs scientifiques et techniques ainsi que le développement de certains comportements et attitudes nécessaires au futur citoyen pour participer activement et de manière responsable à des choix fondés sur le savoir scientifique.

Simultanément, nous observons une désaffectation des jeunes pour les disciplines scientifiques et techniques et le fossé tend à se creuser entre sciences et citoyens ou futurs citoyens. Une majorité importante trouve les disciplines scientifiques trop parcellaires, trop abstraites, inaccessibles ou encore inintelligibles. C’est le thème qui sera développé par Isabelle Vauglin, astro-physicienne, enseignante-chercheuse à l’université Lyon 1

Aussi, pour devenir des citoyens responsables, est-il urgent de réconcilier les citoyens et surtout les générations montantes avec la culture scientifique. Cet objectif passe nécessairement par la mise en place d’une véritable éducation scientifique débutée le plus tôt possible.

Il y a plus de 20 ans, Georges Charpak, avait compris que la place de la science était un enjeu majeur pour tout citoyen responsable et devait passer par l’éducation dès le plus jeune âge. A Craponne, Philippe Prugniel, astro-physicien, enseignant-chercheur à l’université Lyon 1,  explique comment, il a initié les petits écoliers craponnois de CM2 à l’Astronomie en saisissant l’opportunité des Temps d’Activités Périscolaires.

 Intéresser les enfants à la science, une expérience réussie à Craponne

Au cours de son intervention, Philippe Prugniel a expliqué quelle méthode il utilise pour intéresser les enfants. Il n’est pas évident pour un universitaire de travailler avec des enfants de 10/11 ans et il est nécessaire de revoir totalement son approche pédagogique. Il faut réussir à capter l’attention des enfants, le mettre en position de découverte et en capacité de mettre en valeur sa curiosité, son imagination, son esprit critique, son jugement, son raisonnement.  Il raconte comment les enfants de 10/11 ans parviennent à apprendre, de manière ludique, à observer, à manipuler des outils simples pour effectuer des mesures mais réussissent aussi à enrichir leur vocabulaire de notions scientifiques simples et accessibles.

Et quelle fierté lorsqu’ils ont reçu leur petit diplôme qui indiquait qu’ils savaient maintenant mesurer la distance de la Terre à la Lune !

Philippe Prugniel, passionné, a aussi réussi à conquérir le public en lui apprenant comment il était possible de mesurer une telle distance avec un simple double-décimètre.

Une manière de démystifier l’approche scientifique jugée trop complexe voire même rebutante pour certains

Développer une culture scientifique pour tous : des barrières culturelles encore fortes

Isabelle Vauglin a, pour sa part, développé l’approche sociétale et mis en évidence, en s’appuyant sur des études statistiques, la désaffectation des jeunes pour les études scientifiques, trop compliquées, pas assez rémunérées, pas suffisamment valorisées… Elle a évoqué les stéréotypes culturels qui persistent et poussent, encore aujourd’hui, les filles, à se diriger plus vers les carrières littéraires et sociales que scientifiques. Elle a abordé les barrières religieuses qui, dans certains pays, restent une entrave forte aux études et aux avancées scientifiques.

 De nombreuses questions ont fusé auxquels les intervenants ont répondu de manière claire, précise et sans faux-fuyants.

Au cours de cette soirée, nous avons vu des scientifiques heureux, passionnés et fiers de leur métier. De quoi donner envie à un public attentif et curieux d’en savoir un peu plus.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article