Des nouvelles du Conseil

Publié le par Craponne à Venir

RETOUR SUR LE DERNIER CONSEIL MUNICIPAL

Les élus de CàV

Un ordre du jour peu attractif puisqu’il s’agissait essentiellement de voter des décisions administratives. Il y avait d’ailleurs seulement 15 adjoints et conseillers présents sur les 23 élus de la majorité.

Nos questions ont un peu réveillé l’assemblée. Ci-dessous trois d’entre elles concernant des sujets d’actualités.

 La première portait sur l’utilisation des fonds publics par une association. A la suite des deux articles parus dans le Progrès, les 17 et 18 septembre (interview de F. Lambolez, adjoint au sport) concernant l’ASC foot, une clarification s’imposait.  Les propos tenus dans ces articles étaient peu élogieux pour le club sportif : salaire illégal d’une secrétaire, élection peu démocratique du Conseil d’administration… Cette histoire ne pourrait être qu’un problème interne à l’Association si l’ASC foot ne bénéficiait pas gracieusement d’équipements municipaux dont un stade haut de gamme ainsi que d’une subvention municipale de 16 400 €. De l’argent public !

F. Lambolez confirme les propos tenus lors de son interview et annonce que la nouvelle équipe de l’ASC Foot a commandité un audit qui devrait permettre de connaître le montant exact du déficit afin de prendre les décisions adaptées. Certains parlent de plusieurs milliers d’euros.

Pour nous, si tel est le cas, il est totalement exclu que de telles dérives, entraînant un déficit de cet ordre soit couvert par la collectivité. Un contrôle plus vigilant de l’utilisation des fonds publics aurait certainement pu endiguer cette hémorragie. 

La seconde portait sur la mutualisation des équipements à la suite des travaux à engager pour la réfection de la toiture de la salle de gymnastique et de trampoline. L’Adjoint aux sports précise que le cout de reconstruction de la salle est bien supérieur au montant de l’indemnité versé par l’assureur, compte tenu des taux de vétusté appliqués. Un rapprochement pérenne entre les clubs de Craponne et de Saint Genis les Ollières est actuellement à l’étude afin de mutualiser les moyens.

Compte-tenu de l’impact et des conséquences d’une telle décision sur l’avenir de ces activités, nous demandons que ce sujet soit abordé en commission sport élargie afin de conduire une réflexion constructive. Franck LAMBOLEZ est convaincu que ce sont les utilisateurs qui doivent exprimer leurs besoins et non les élus et ne souhaite pas que ce sujet soit débattu en commission. Toutefois, nous exprimons notre crainte face à une décision unilatérale émanant de seulement quelques élus.

Il est clair qu’il est difficile pour une commune d’avoir des équipements communaux, comme un stade de foot ou une piscine, et qu’une véritable réflexion doit être conduite concernant la mutualisation des bâtiments et des moyens à investir mais pas n’importe comment et à condition qu’elle soit réalisée dans un esprit de partage et de manière équitable pour tous, dont les utilisateurs. 

Un des autres sujets abordés concernait l’avenir du musée de la blanchisserie.  Nous avons directement interpellé Monsieur le Maire afin qu’il précise clairement sa position, les responsables du Musée étant en attente d’une décision depuis plusieurs années : « Monsieur le Maire, nous comprenons qu’il faut une volonté politique forte pour faire perdurer un musée et lui donner les moyens de fonctionner mais si vous pensez qu’il n’y a pas de solutions possibles ou que la commune n’est pas en capacité d’assumer une telle charge dîtes-le. Vous ferez certainement des mécontents mais rien n’est pire qu’espérer sans jamais aboutir ».

Monsieur le Maire répond qu’il ne peut pas investir des sommes importantes dans un musée qui a une si faible fréquentation ( entre 1500 et 2000 visiteurs/an).  Il met en parallèle le musée des tissus et le musée de la Blanchisserie bien que ce comparatif soit totalement disproportionné. Il souhaite cependant préserver les collections de matériel et a dans cette perspective entamé une démarche de mutualisation avec la commune de Grézieu. Nous lui demandons de nous tenir informé des avancées de sa démarche et souhaitant qu’il puisse faire une proposition au GREHC avant sa prochaine AG. 

En conclusion, nous constatons que la mutualisation des équipements est d’actualité à la Mairie de Craponne. Et si aujourd’hui nous évoquons le concept de mutualisation pour l’école de musique, les salles de gymnastique et de trampoline, le musée de la blanchisserie, etc, il n’est pas, pour l’instant, question de mutualisation pour le stade de foot, par exemple… !!!

Nous rappelons que nous sommes totalement favorables aux mutualisations mais qu’une telle décision demande de conduire une réflexion approfondie avec l’ensemble des acteurs concernés, dont les utilisateurs et que les négociations constructives ne pourront réussir que dans une approche « donnant-donnant ».

 

Pour en savoir plus sur les interventions des élus en conseil municipal, rendez-vous sur le site : http://www.mairie-craponne.fr/deliberations-du-conseil.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article