Plan de Déplacements Urbains, révision 2017

Publié le par Craponne à Venir

Voici la contribution déposée par notre association et nos élus dans le cadre de la révision du PDU de l'agglomération lyonnaise. Pour plus de détails sur cette révision et son contenu, vous pouvez consulter ce site http://www.sytral.fr/157-plan-deplacements-urbains.htm

L’Association « Craponne à venir » considèrent que les objectifs 2030 fixés par le Sytral sont ambitieux et cohérents avec les aspirations sociétales : moins de pollution, plus de transports en commun,… mais la question se pose de savoir de quels moyens disposera notre secteur pour les atteindre, sachant que la partie centrale de l’Ouest lyonnais comprenant Craponne semble  peu considérée dans le projet de révision du Sytral.

  1. Pour la marche : l’objectif de la Métropole est fixé à 34 % à 2030, Craponne atteint aujourd’hui  22 % et aucune évolution n’a été notée entre 2006 et 2015.
  • Nous proposons la création d’un véritable maillage de  chemins piétonniers  afin de relier les différents quartiers de Craponne au centre de la commune et permettant de rejoindre les communes proches.
  1. Pour le vélo, l’objectif de la Métropole est fixé à 2 % à 2030, Aujourd’hui Craponne atteint 1% et aucune évolution n’a été notée entre 2006 et 2015.

          Nous proposons :

  • La création d’ un réseau de pistes cyclables sécurisées permettant de relier aisément et en toute sécurité les points stratégiques de la commune et les communes avoisinantes notamment Saint Genis-les-Ollières , Grézieu-la-Varenne et Francheville. Aujourd’hui, les scolaires sont dans l’impossibilité d’utiliser les pistes cyclables trop dangereuses pour se rendre à l’école ou au collège compte tenu des risques accidentogènes encourus.
  • La création de parcs à vélos sécurisés sur les lignes de bus C24 et C24E en élargissant l’offre de stationnement à proximité des commerces.
  1. Pour la voiture et les deux roues motorisés, l’objectif à atteindre pour la Métropole est fixé à 35 % de déplacements en voiture à horizon 2030. Aujourd’hui, notre secteur fait partie des secteurs de la Métropole les plus utilisateurs de la voiture (64 %) et dont le pourcentage ne faiblit pas de manière significative (seulement - 4% en 10 ans). De plus, la croissance démographique de l’ouest lyonnais et l’ouverture de l’anneau des sciences avec l’agrafe d’AlaÏ vont forcément impacter les voiries de notre commune. Ces questions se posent mais le PDU ne prend pas en compte ces éléments. Comment désengorger Craponne et comment relier l’Anneau des Sciences ? Rien n’est prévu en termes d’amélioration de voiries et de transports en commun dans la révision du PDU.

          Nous proposons :

  • La réalisation d’une étude permettant de mesurer l’impact de l’Anneau des Sciences sur la circulation dans Craponne et d’envisager des solutions acceptables. Pour rappel, cette étude avait déjà été demandée et avait fait l’objet d’un vœu approuvé à l’unanimité par le Conseil Municipal en 2013.
  • La création d’un parking de co-voiturage pour faciliter ce mode de déplacement. 
  • Le développement des transports en commun. Avec seulement 11 % d’utilisateurs des TC à ce jour et une progression très modeste de 3 % entre 2006 et 2015, les TC sont seulement le 3° mode de déplacement sur notre commune.Il est reconnu que le seul levier efficace pour diminuer la circulation automobile sur un secteur urbain ou péri-urbain et donc, la pollution, est le développement des transports en commun. Tous les habitants de notre commune et des environs considèrent que l’offre de Transport en Commun est  nettement sous-dimensionnée.

Aussi, il apparaît indispensable :

  • d’augmenter les fréquences des bus C24 et C24E pour inciter les habitants à devenir utilisateur des transports en commun, avec , entre autre, l’optimisation du  site propre LEOL, un important investissement insuffisamment utilisé. Une offre transversale inter-communales est également à prévoir.  Ces deux améliorations contribueraient, dans un premier temps, à augmenter la qualité du service afin de rendre le bus compétitif par rapport à la voiture, ce qui est loin d’être le cas actuellement.
  • de prolonger le métro jusqu’au secteur d’AlaÏ, ce qui permettrait de résoudre, en partie, la durée et le confort des déplacements en TC, sous réserve toutefois que des moyens soient mis en place pour rabattre les utilisateurs vers la gare multimodale d’AlaÏ.
  • de créer un nombre de places en parc relais suffisamment important pour répondre à la demande de Craponne et des communes environnantes, en complément des 70 places prévues à Grézieu la Varenne, très insuffisantes et d’y adjoindre des parcs deux-roues sécurisés.
  • Une proposition d’aménagement d’un parc relais à l’ouest de Craponne sur le site de point P (carrefour Pierre Dumond/ Blanche Dumont) a été déposée par l’Association Craponne à Venir au cahier de concertation du PLU-H.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article