Des nouvelles du Conseil Municipal

Publié le par Craponne à Venir

Le 12 décembre a eu lieu un Conseil Municipal très attendu puisque débattant du PLU-H. Voici l'intervention de notre groupe lors de ce Conseil.

 

Tout d’abord, nous tenons à remercier les membres de la commission urbanisme et le personnel du service urbanisme pour le travail collaboratif réalisé dans le cadre de la révision du PLU-H de Craponne. Nous remercions également les élus et les services de la Métropole qui ont conduit cet important travail de révision du PLU-H.

Globalement, le PLU-H est un projet ambitieux pour l’ensemble des communes de la Métropole de Lyon :

  • Ambitieux en termes environnemental avec la préservation et le développement de zones naturelles renforcées s’appuyant sur l’importante et rigoureuse évaluation conduite par les services de la Métropole.
  • Ambitieux en  termes de logements avec la construction prévue de 8000 logements neufs par an et la rénovation de 8 000 logements par an.
  • Ambitieux en termes économiques avec un PLUH qui prévoit la création de 7 800 emplois et de 6 280 ha de zones d'activités économiques.

Pour Craponne, le projet de PLUH présenté s’inscrit dans la continuité des précédents PLU et PLH c'est à dire avec, toujours, la volonté de maitriser l'étalement urbain et la hauteur des bâtiments, de préserver les espaces naturels, de renforcer l’activité économique. 

 

          En particulier,  nous notons avec une certaine satisfaction,

 

  • la volonté de  création de zones de mixité fonctionnelle associant  logements et activité économique sur plusieurs pôles de la commune
  • l’extension du dispositif de mixité sociale sur l’ensemble de la commune, ce qui devrait permettre de réduire l’écart entre le taux de logements sociaux imposés par la loi SRU et le taux de logements sociaux effectifs.
  • l’augmentation des tracés modes doux, dont le projet rue Centrale, même si le maillage reste, à notre sens, encore insuffisant
  • la protection et l’aménagement des accès aux zones naturelles du Ratier et de l’Yzeron.
  • l'effort de préservation du patrimoine bâti de la commune qui fut un gros travail réalisé par la commission urbanisme.
  • la préservation des zones pavillonnaires et de leurs caractéristiques.
  • la mise en place d’un frein à la densification à outrance avec des divisions excessives des parcelles existantes
  • la prise en compte des impacts du futur pôle multimodal d’Alaï sur la circulation de transit de notre commune.

Toutefois, il nous reste aussi à rester vigilant sur certains points :

 

  • Veiller à bien conserver le site propre LEOL afin qu’il reste dédié exclusivement aux transports en commun et aux modes doux (avec renforcement de la fréquence des bus), la phrase figurant sur le cahier communal restant assez ambiguë et devant être clarifiée.
  • Mettre tous les atouts de notre côté pour respecter la suggestion du PLU-H : « proposer un visage moins routier de l’axe Dumond-Millaud… ». Aujourd’hui, tel qu’il est conçu, les possibilités d’aménagement restent très discutables d’où la nécessité de prévoir le retrait des implantations des bâtiments à construire sur cet axe afin d’intégrer des zones paysagères. Cette nouvelle structuration de l’espace donnerait de la respiration à cet axe routier, le rendant, de fait, plus attractif visuellement mais aussi plus attractif commercialement.
  • Rester vigilant également sur le devenir du site de l'hôpital Charial avec la demande de mise en place d’une OAP (orientation d’aménagement et de programmation) permettant à la fois la préservation de l’EHPAD et des espaces verts assurant la liaison avec le vallon ainsi que le développement d’un secteur de mixité fonctionnelle en synergie avec les entreprises du secteur et la commune de Francheville.

Enfin, sur le plan démographique, le vieillissement de la population de notre commune est largement constaté avec plus du quart de la population âgée de plus de 60 ans. Et nous savons tous qu’une commune qui vieillit est une commune qui meurt. Le cout de la construction (en moyenne 4 400 €/m2) est un véritable handicap pour les populations jeunes et/ou disposant de revenus modestes. Aussi est-il nécessaire de poursuivre une politique favorisant la construction de logements accessibles. L’extension de la zone de mixité sociale à l’ensemble de la commune contribuera, sans aucun doute à élargir l’offre de ce type de logements mais, il faudra rester attentifs pour endiguer les tentatives de dérives toujours possibles.

Malgré des avancées notoires, nous aurions aimé voir notre commune se dessiner avec une vision plus prospective et à plus long terme.

Par exemple, compte tenu de l’essor démographique de notre commune, nous regrettons de ne pas trouver de nouveaux Espaces Réservés permettant, par exemple de construire un parking relais (notre proposition sur le site de Point P est toujours d’actualité), une école ou d’autres équipements publics.

En conclusion le projet PLU-H sur lequel la métropole sollicite notre avis est globalement satisfaisant. Nous dirons que c’est une évolution et non une révolution et nous devrons rester vigilants par rapport à certains points critiques.

Toutefois, compte tenu des points positifs inscrits dans ce projet, nous émettrons un avis favorable en espérant que les observations émises par l’ensemble des groupes du conseil municipal recueillent elles aussi un avis favorable de la part de la Métropole.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article