Des nouvelles du Conseil Municipal du 25 septembre 2018

Publié le par Craponne à Venir

Questions diverses des élus de Craponne à Venir

ECOLE DE MUSIQUE : Où en est le projet de l’école de musique permettant de libérer deux  salles de classe à l’école Philippe Soupault ? Une nouvelle implantation a-t-elle été choisie ?

M. le Maire indique que le projet est en cours. Madame PONCHON ajoute que la maison Sebe est pressentie.

PARCELLE AN 69, LOCAL DIT LA GRANGE

A ce jour, rien n’a bougé dans ce local dont la cession à Monsieur D. a été votée lors du Conseil Municipal du 28 septembre 2017. Cette vente a-t-elle réellement été réalisée ? Si oui, Monsieur D., a-t-il déposé un permis de construire dans le cadre de son projet de restructuration du bâti ?

M. l'Adjoint à l'Urbanisme indique que la vente a été conclue et qu’un permis de construire a été déposé et accepté. Les travaux devraient débuter fin d’année 2018, début d’année 2019

ENQUETE PUBLIQUE VOIE ROMAINE

Le bilan de la concertation concernant le projet d’ouverture  de la voie romaine vous a-t-il été transmis par la Métropole ?  Si oui, quelles en sont les conclusions ? Si non, à quelle date est prévue la restitution des résultats de cette concertation ?

M. l'Adjoint à l'Urbanisme indique qu’il a reçu le bilan mais qu’il n’est pas diffusable avant passage en conseil métropolitain le 5 novembre. Les conclusions feront l’objet d’une communication après le 5 novembre.

GRAND MOULIN : Nous regrettons que les communes de Craponne et de Francheville n’aient pas pu conserver ce site qui permettait de mettre en place des animations de qualité. A quel niveau de décision avez-vous été associés, vous, Monsieur le Maire et votre homologue de Francheville ?

La vente aux enchères du Grand Moulin est prévue le 21 novembre 2018. Des acheteurs potentiels se sont-ils déjà manifestés ? Si oui, quels sont leurs projets ?

M. Le Maire indique qu’il n’a pas d’informations particulières sur le sujet. Il semble que la mise à prix ait été fixée à 396 000 €. Madame BRETONES précise que cette somme est inscrite sur l’extrait du registre des décisions de la commission permanente du Grand Lyon en date du 10 septembre 2018.

BIOMERIEUX : Le site de Biomérieux s’enrichit de 400 à 500 salariés, ce qui va conduire à une augmentation de trafic sur les voies d’accès au site, dont la voie romaine. Le démarrage des activités dans ces nouveaux locaux est prévu début 2020, c’est demain. Aujourd’hui les infrastructures routières existantes ainsi que l’offre de transport en commun ne permettent pas d’assurer dans de bonnes conditions de sécurité et de fluidité du trafic, les déplacements de ces nouveaux salariés.

Les besoins en infrastructures routières et en transport collectif (bus, covoiturage) ont-ils été évalués ? Quels seront les moyens mis à disposition de ces nouveaux salariés pour se déplacer sur notre commune ? Des négociations avec la direction de Biomérieux ont-elles été engagées, en particulier lors de la délivrance du permis de construire ? Si oui, quels sont les engagements de Biomérieux, de la Métropole, de la commune ?

M. l'Adjoint à l'Urbanisme évoque 250 salariés supplémentaires. Il précise que les rythmes de travail des salariés de Biomérieux sont très particuliers, ne se calquant pas toujours sur les horaires des bus. La société pratique cependant une politique active de covoiturage, de soutien aux transports doux. Il donne aussi des précisions sur la future sortie du parking voie romaine.

Mme PELORCE pense qu’il est nécessaire d’ouvrir à nouveau le dialogue pour anticiper les difficultés de circulation envisageables sur la voie Romaine compte-tenu de l’extension du site de Biomérieux, vis-à-vis de laquelle nous avons un avis très favorable. M. l'Adjoint à l'Urbanisme répond qu’il communiquera toutes informations dont il disposera concernant cette extension.

Pour information, nos élus communiqueront dès que possible le nombre de salariés attendus sur le site de Biomérieux de Craponne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article