Des nouvelles du Conseil Municipal du 27 mai 2019

Publié le par Craponne à Venir

Voici l'intervention des élus de Craponne à Venir lors de la séance du conseil municipal du 27 mai 2019 concernant l'achat d'une parcelle et la levée de l'emplacement réservé sur une autre :

Monsieur le maire, mesdames et messieurs les adjoints, mesdames et messieurs

Je voudrai intervenir à propos de cette délibération et de la suivante, en même temps.

Même si elles si elles concernent deux sujets différents, elles sont pourtant liées, ne serait-ce que parce qu’elles concernent l’urbanisme et le devenir de la commune.

Nous avons abordés le sujet en commission urbanisme lundi dernier où nous l’avons découvert, même si la mairie était mise en demeure d’acquisition depuis septembre dernier. Vous avez eu 6 mois de réflexions, nous qu’une seule semaine.

Nous aurions, en toute logique, du et pu en parler au moment du débat d’orientation budgétaire du conseil du 14 janvier 2019. C’est, à mon avis, le type de question qui devrait être débattu au DOB.

Je résume la situation telle que nous l’avons comprise :

Nous avons d’un côté

  • Une parcelle de près de 1 400 m² avec des bâtiments que la mairie loue en partie sur lequel est entreposé du matériel et des équipements. Le bail arrive à son terme, et s’il n’est pas renouvelé, il faudra trouver d’autres locaux dans l’attente que le nouveau centre technique municipal soit construit ;

Et de l’autre,

  • Deux parcelles faisant au total un peu plus de 2 000 m² à côté de la salle des enfants de Craponne et de la salle Moiroux. Sur ces deux parcelles, il y a une maison individuelle et un groupe de bâtiments pour schématiser. Sur la totalité de ces parcelles est inscrit au PLUH un emplacement réservé pour parking.

La propriétaire met la commune en demeure d’acquérir les parcelles à côté de la salle des enfants de Craponne ou d’abandonner l’emplacement réservé, et nous propose par ailleurs d’acquérir les locaux loués.

Vous avez fait votre choix que vous nous proposez aujourd’hui – c’est-à-dire abandonner les parcelles à côté de la salle des enfants de Craponne et acquérir celle que nous louons aujourd’hui.

L’ébauche de projet qui nous a été présenté en commission urbanisme consiste en une solution d’attente de locaux définitifs pour les services de la Mairie et des ébauches d’idées pour après l’installation des services dans le futur centre technique municipal -  peut être une solution de parking ? l’achèvement de la voie verte ? en fait rien de précis après. En commission urbanisme, à la présentation de l’opportunité d’achat, j’étais assez d’accord avec MM Pastré et Bernard sur l’intérêt que peut présenter cette parcelle, dans une perspective éventuelle mais hypothétique d’acquérir la voisine un jour.

Nous avons eu les documents pour le conseil, et une semaine a passé.

Si nous nous replaçons devant la situation de départ : nous avons l’opportunité d’acquérir un ou deux tènements sur la commune,

  • l’un à l’étroit, à proximité de la mairie dans lequel sont installés les services municipaux, et au bout de la voie verte, sur une rue très étroite ;
  • l’autre, plus grand, en situation centrale, à côté d’un autre bâtiment public, et grevé d’un ER, sur lequel, il y a aussi des bâtiments qui libérés de leurs locataires actuels (ce qui se fera de toutes façons) qui pourraient aussi abriter les services municipaux dans l’attente des locaux définitifs.

Ces parcelles quasi-en face de Lidl, à proximité du marché, en situation centrale, sont très intéressante en définitive.

Certes, le besoin de parking n’est plus aussi important qu’au moment où l’Emplacement Réservé a été demandé. Nous avons la place André Marie Perrin, le parking de l’EOLE, les possibilités rue des grands champs, le parking devant Lidl, pour ne citer que les plus proches.

Mais cela aussi peut se discuter : il n’y a pas de parking de co-voiturage, il n’y a pas de parking relais pour les bus, alors que nombreux sont les utilisateurs des bus qui garent leurs véhicules rue Damichon, voie romaine, pour prendre le bus.

De plus, les esquisses d’avant-projet qui nous ont été présentés en commission urbanisme sont d’une banalité décevante dans un espace aussi central.

Nous n’avons pas de projet précis, définitif, ni pour l’une ni pour l’autre des opportunités foncières. Mais à 9 mois des élections municipales est-ce un problème ? Nombreux sont encore les besoins pour la commune, qui ce soit à court terme ou à moyen terme en accompagnement d’une croissance démographique continue. Les temps de réflexions intenses  que sont les préparations de la prochaine campagne électorale seront certainement riches en idées pour cet espace – voire pour ces espaces.

La commune dispose d’une bonne trésorerie, et nous pouvons le cas échant, avoir accès à des taux d’emprunts encore très bas. Voire utiliser le prêt à taux 0 obtenu l’an dernier.

Nous avons donc la possibilité de choisir sereinement et ouvrir des opportunités pour l’avenir.

C’est pourquoi, après mures réflexions, il nous parait plus intéressant et porteurs de possibilités d’acquérir les parcelles à côté de la salle des enfants de Craponne, que celle à côté de la mairie.

Mais rien n’empêche d’acquérir les deux.

Et à choisir entre les deux, vu la situation du terrain avec ER, ce serait celui- ci – celui de la salle des enfants de Craponne à acheter en premier.

Nous pouvons encore prendre le temps de la réflexion. En effet, la commune a un délai d’une année pour répondre à la mise en demeure, c’est-à-dire jusqu’en septembre. Nous pouvons au moins repousser la décision au conseil de juillet, si ce n’est à celui de septembre.

En conclusion, à défaut de retrait des délibérations, nous nous abstiendrons sur la délibération 19.42 achat ces parcelles AT 35 et AT 36 et nous voterons contre la délibération 19.43 – renonciation à l’ER

Je vous remercie pour votre attention.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article