'DEVANT chez VOUS'

Publié le par Françoise Pelorce

Voici le texte que j'ai proposé au journal 'DEVANT chez VOUS' pour l'édition du mois de Février. Les remarques qui m'ont été faites lors de la parution de l'article correspondant me conduisent à vous communiquer ce document:

 
RAPPEL DES PRINCIPAUX POINTS EVOQUES
LORS DE NOTRE RENCONTRE DU 18 JANVIER 2008
 
 
NOS ENGAGEMENTS :
 
·         FAIRE DE CRAPONNE UNE VILLE SOLIDAIRE DANS LE RESPECT DE TOUS.
·         CADRE DE VIE, ENVIRONNEMENT
·         EDUCATION, CULTURE ET SPORT
·         SECURITE
 
DEVELOPPER LA CONCERTATION , LE DIALOGUE AVEC LES CRAPONNOIS POUR BIEN CERNER LEURS BESOINS, LEURS ATTENTES ET LES PRENDRE EN COMPTE DANS LA CONCEPTION DES PROJETS. MISE EN PLACE DE VERITABLES REUNIONS DE QUARTIER POUR OUVRIR LE DIALOGUE AVEC LES HABITANTS.
 
ETRE UN MAIRE PRESENT, SUR LE TERRAIN, EN ALLANT AU DEVANT DES CRAPONNOIS ET DES CRAPONNOISES.
 
ETRE PRESENT AUSSI AU GRAND LYON ET DANS LES DIFFERENTES INSTANCES DECISSIONNAIRES POUR PRESENTER ET DEFENDRE LES PROJETS QUE NOUS AURONS ELABORES AVEC LES HABITANTS. PRIVILEGIER LES VERITABLES REUNIONS DE QUARTIER.
 
 
URBANISME

-    
Impossibilités de revenir sur les programmes de construction en cours mais nécessité de développer les infrastructures pour répondre à l’accroissement de population. 700 logements entraînent une augmentation d ‘environ 2000 personnes. Pas inéluctable. Possibilités de limiter pour les années à venir pour ne pas laisser s’étendre le parc immobilier sans réalisation des infrastructures sociales, économiques et routières adaptées. 

-   
Application des normes HQE pour toutes nouvelles constructions 

-    Application de la loi SRU. Craponne est en retard, les 20 % sont respectés uniquement dans le cadre des nouvelles constructions mais pas globalement. Il faut favoriser le logement pour tous en se rapprochant des organismes comme l’OPAC. Poursuivre la réhabilitation de l’ancien.

- Réaliser des réserves foncières : politique trop frileuse de l’équipe municipale sortante pose problème maintenant compte tenu des prix des terrains.
 
 
COMMERCE
 - Craponne bénéficie d’une implantation qui lui permet de rayonner sur l’ouest lyonnais. Ville riche en commerce. Nécessité pourtant de veiller à la diversité des commerces qui s’implantent. Favoriser le commerce de proximité.
 
 
INDUSTRIE / EMPLOI

- La ZA des Tourrais s’est bien développée. Nous aurons une politique incitative auprès des entreprises pour qu’elles s’implantent sur Craponne et soient génératrices d’emplois.

Nous reconsidérerons la politique d’externalisation pratiquée actuellement. Par exemple, la cuisine centrale, gérée par SOGERES est à Tarare, d’où une perte d’emplois pour la ville, la crèche est gérée par la SLEA, l’espace jeunes par ALFA 3A, d’autres projets d’externalisation sont à l’étude mais non encore dévoilés.

- Nous souhaitons créer des emplois et non pas les perdre. Nous favoriserons les emplois communaux et négocierons, après étude, avec les prestataires de services actuellement en place.
 
 
TRANSPORTS ET DEPLACEMENTS
 - Un des axes prioritaire de notre projet : la densité de la circulation va passer de 24000 véhicules/jr actuellement à 36000 en 2012. Cette situation, génère points noirs et pollution.  Insoutenable, il faut rapidement intervenir :
·         Mise en place d’un plan de circulation adapté sans léser les riverains, en proposant des solutions satisfaisantes pour tous. Une étude à été réalisée par le Grand Lyon avec proposition de 8 solutions. Résultat : mise en place de deux sens interdits. Pas de volonté de la municipalité d’avoir une approche globale, gestion au coup par coup, totalement insatisfaisante car non adaptée.
·          Intervention pressante auprès du SYTRAL pour la réalisation du « site propre » Vaugneray/Gorge de Loup. Mon équipe et moi nous serons présents dans les organismes décisionnaires pour porter et défendre nos projets pour notre ville. Craponne est un point noir, blocages pour deux raisons : géographie et urbanisation et manque de courage politique de la municipalité en place. Nous réaliserons ce projet en concertation avec les Craponnois et les Craponnoises tout en sachant que c’est l’intérêt collectif qui doit primer sans léser les intérêts individuels. La municipalité actuelle a certainement manqué de courage politique.
·         Augmentation de la fréquence des bus et de la plage horaire. Impossibilités de rentrer de Lyon après une sortie, un spectacle, ce qui bloque ceux qui n’ont pas de moyens de locomotion.
·         Le pb des parkings se pose, manque de réserves foncières pour répondre à ces attentes. Nous allons faire des propositions concrètes pour résoudre ces difficultés.
 -  Pistes cyclables et trottoirs : pistes cyclables une nécessité que je défendais déjà en 1989 lors de mon premier mandat. Bilan en 2008 : une seule réalisée Voie Romaine et très dangereuse, qui n’est donc pas utilisée.

- Nous ferons appliquer pour Craponne, les normes récentes mises en place pour faciliter les déplacements des personnes handicapées, mais aussi ceux des parents avec des enfants ou avec des landaus.
 
 
PETITE ENFANCE, AINES, PERSONNES HANDICAPEES
 
Petite enfance : Développer les structures existantes qui ne permettent pas de résoudre les problèmes actuels. Le pôle petite enfance était attendu mais il était saturé dès son ouverture. 19 places ce n’est pas suffisant…
La halte garderie ne répond pas à sa mission de dépannage. Les horaires de fréquentation sont encadrés mais impossible de faire autrement. Trop de demandes, des listes d’attente. Faire une autre halte garderie qui répondra à sa mission. Mais pour répondre aux besoins immédiats, nous travaillons actuellement pour trouver des solutions même intermédiaires qui permettront de résoudre les problèmes actuels. Nous voulons être réalistes et proposer des solutions crédibles. On peut toujours proposer la création d’une crèche, et nous le ferons, dans 2,3, 5 ans mais en attendant comment les parents résolvent leurs problèmes de garde. Certains jeunes parents regrettent déjà de s’être implantés à Craponne et jugent sévèrement ce manque de structures pour les petits. C’est dommage !
Scolaire : renforcement des structures de soutien et d’accompagnement pour les scolaires en difficulté et remise en place des activités spécifiques (sportives, culturelles) dans le cadre des projets pédagogiques des écoles.
Réhabiliter les locaux qui en ont besoin comme l’Ecole P. Soupault par exemple.
Centre aéré : comme la crèche, le besoin est à résoudre à court terme. Aujourd’hui pas de solution immédiate sur Craponne, pourquoi, comme le font déjà d’autres communes, ne pas mettre le centre aéré dans un lieu privilégié mis à disposition par une autre commune, avec organisation des transports par Craponne. C’est une des solutions possibles que nous étudions.
Nos Aînés : poursuite du portage des repas, veiller à ce qu’ils soient adaptés à leurs besoins.
Faciliter l’accès à la vie de la commune par le développement des transports publics entre autre. La création d’animations qui correspondent à leurs souhaits. Eviter l’isolement.
Jeunes : ils n’aiment pas que nous les appelions jeunes car soient ils sont des enfants, soient, ils sont de jeunes adultes qui votent. Parler des jeunes, c’est les marginaliser. Les 14/25 ans manquent cruellement                    d’infrastructures adaptées, même pas un café leur permettant de se retrouver le soir, pas de spectacles pour eux. Il faut aller à Lyon pour ceux qui le peuvent, les autres restent à Craponne sans lieu d’accueil. D’autre part, nous songeons à mettre en place un système de prévention, un éducateur qui pourrait discuter avec eux, les conseiller, les aider à résoudre les problèmes qu’ils rencontrent, par ex : dans leur recherche d’emploi mais aussi dans leur vie de tous les jours.Cela aussi je le demandais déjà en 1989, relayée par les élus qui m’ont succédés au conseil municipal.
Personnes handicapées : accessibilité aux bâtiment publics assez bien réalisée à Craponne sauf pour le Centre Social et Culturel, 45 marches à monter, impossible de s’y rendre bien entendu avec un chariot, avec des cannes mais également avec des jeunes enfants non autonomes. Un réel problème.
Nous mettrons en place et ferons fonctionner la commission personnes handicapées, nous défendrons auprès du Grand Lyon le projet facilitant les déplacements des personnes handicapées et veillerons au respect des nouvelles normes de janvier 2008. Nous soutiendrons l’insertion dans les emplois dans la commune et dans les entreprises de la commune.
 
 
 
 
CULTURE, SPORT ET LOISIRS
 - Le terrain de football, oui car nécessité de refaire les vestiaires, non à une tribune « de luxe ». Il y a des besoins de salles de sport, une de nos commissions travaille sur ce sujet pour détecter les besoins aujourd’hui mais aussi ceux de demain pour anticiper et fournir des réponses adaptées. Il faut prévoir l’à venir, tout en répondant au présent.

- La programmation culturelle à Eole ne s’adresse qu’à une catégorie de spectateurs, il faut recruter un responsable de la programmation, un professionnel pour faire fonctionner cette structure…C’est ce que nous répétons depuis la conception du projet de cette salle de spectacle.

- Nous sommes bien entendu satisfaits de la création de la médiathèque et de son implantation avec la bibliothèque dans de nouveaux locaux spécifiques.
- Faciliter l’accès aux activités sportives et culturelles permettant à tous de participer.
 
 
ENVIRONNEMENT, CADRE DE VIE
   La municipalité sortante a fait des efforts en terme d’économie d’énergie et nous les poursuivrons.
   Nous accélérerons le tri sélectif, s’il n’est pas mis en place au moment des élections.
   Nous valoriserons les zones vertes pour les rendre plus accessibles, notamment le Ratier et les faire surveiller.
   Nous développerons les actions de l’Agenda 21, à laquelle la commune de Craponne a adhéré et qui a permis entre autre, la prise en charge par le Grand Lyon de l’aire d’accueil des gens du voyage. Mais, l’agenda 21 prévoit aussi des actions en terme de circulation, d’urbanisme (normes HQE). C’est un grand projet global qui comporte un calendrier, des objectifs, définit les résultats à atteindre et les indicateurs de suivi.
   Nous voulons avancer, avec le Grand Lyon, dans la mise en place des actions de développement durable.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article