Les citoyens nous écrivent :

Publié le par Françoise Pelorce

Les chutes du marché

 

Il ne s’agit pas des chutes du marché boursier, mais des chutes du marché de Craponne, constatées principalement les samedi matin.

Les dernières en date ont eu lieu le 25 avril avec 4 personnes qui sont tombées, dont une avec fracture à l’épaule.

En interrogeant les usagers du marché, il nous a été confirmé que de nombreuses chutes sont à déplorer. Celles-ci sont dues aux différents décrochements de hauteur de la nouvelle chaussée de la place A.M. Perrin.

D’après la Mairie, ces décrochements sont nécessaires à l’écoulement de eaux de pluie ….

Pour l’instant, les élus ne semblent pas préoccupés par ces incidents répétitifs qui d’ailleurs ne leur sont pas forcément rapportés. Il serait souhaitable que les personnes concernées par ces chutes le fassent savoir afin que puisse être éventuellement évoqué ce problème lors d’un prochain  conseil municipal, et que puissent être trouvées des solutions (redistribution de l’emplacement des étals, création de légères pentes, peinture sur les bords des décrochements qui amélioreraient la visibilité,  etc.…)

 

 

Réponse de ‘Craponne à venir’ :

 

Faudra-t-il un accident vraiment grave pour que la majorité municipale se décide enfin à faire concrètement quelque chose ?

Certains élus sont très préoccupés par ce problème :

Il a été évoqué par les élus de ‘Craponne à venir’ lors du conseil municipal du 25 octobre 2008

Malheureusement, cette intervention n’a pas encore été suivie d’action ….. il semble que pour la majorité municipale,  le fait de faire appel au Grand Lyon dédouane de toute responsabilité… ce qui n’est bien évidemment pas le cas !

 

Extrait du compte rendu du conseil municipal du 25 Octobre 2008 :

 

QUESTIONS DIVERSES

L’opposition a remis à Monsieur le Maire, en début de séance, les questions qu’elle souhaitait voir  aborder.

…………………………………………………………..

4 - Il y a eu de nombreuses chutes de personnes provoquées par les bordures ras du sol place

Andrée-Marie PERRIN. Peut-on rendre ces bordures plus visibles ? Peinture par exemple.

Le problème est connu. Ces bordures sont imposées par le Grand Lyon, elles assurent

l’écoulement des eaux pluviales. Une demande a été faite au Grand Lyon lors d’une réunion

interservices afin que les peintures soient reprises.

………………………………………………………………………...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article