CONSEIL MUNICIPAL DU 11 09 09 : CENTRE SOCIAL ET CULTUREL

Publié le par Françoise Pelorce

Le 31 Août, le ‘Centre Social et Culturel de Craponne’ a cessé son activité.

 

En préambule à la réunion du conseil municipal, Mr le Maire a expliqué que  le Centre Social et Culturel était responsable de sa propre disparition, alors que lui et son équipe avaient vraiment tout tenté pour qu’il n’en soit pas ainsi …. Cette stratégie de communication, de la part de la majorité municipale, ne nous a pas réellement surpris !

 

Voici l’intervention de Françoise Pelorce, au nom de la liste Craponne à Venir :

 

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs les Adjoints et Conseillers,

 

Aujourd’hui, nous votons la dernière subvention au Centre Social et Culturel de Craponne, nous ne souhaitons pas relancer le débat mais vous faire part  de notre ressenti et  de notre amertume.

 

Déjà, lors du vote de la DSP du 25 Octobre dernier, conduisant à la perte de la gestion et de l’animation du CLSH par le CSC, nous vous avions déjà alerté sur les conséquences d’une telle décision pour l’avenir du CSC.  

 

Depuis, face aux nombreuses interrogations de la population craponnoise,  face à nos questionnements, vous n’avez cessé de justifier votre décision affirmant « je ne veux pas tuer le CSC... » et  ajoutant « la preuve, c’est que je mets en place un comité de pilotage tripartite ( CSC, CAF et municipalité) ».

 

Ce comité de pilotage tripartite n’a malheureusement pas conduit à une amélioration des relations entre les trois partenaires ( absences des représentants de la mairie, report des dates de réunion, temps de réunion trop court et inapproprié à une réflexion de fond, climat défensif et tendu…). Il n’a pas atteint les objectifs annoncés.

 

Parallèlement,  l’agrément  CAF, qui permettait au CSC de poursuivre ses activités était en cours d’examen par le CA de la CAF qui s’interrogeait…non pas sur le projet social présenté par le CSC mais sur la réelle volonté du Maire de conserver un CSC sur sa commune..

 

Le 24 juin 2009 le verdict tombait : le CA de la CAF votait la prolongation de l'agrément du centre social de Craponne pour un an sous réserve de la signature d'un protocole tripartite.

 

Il est clair, que par cette décision, la CAF  validait et s’engageait à soutenir le projet du CSC et son montage financier incluant la subvention de 50 000 €  que vous proposiez.

Il ne manquait donc plus que la signature du protocole tripartite par Monsieur le Maire…La balle était alors totalement dans votre camp …

Or, le CSC recevait le 27 juin, par mail, votre refus d’adhérer à ce protocole, signant ainsi l’arrêt de mort du CSC…qui faute de subventions et de locaux étaient dans l’impossibilité de poursuivre ses activités.

 

De plus, cette affaire a mis en évidence une autre chose qui nous interpelle. En effet, à la suite de cette décision, nous sommes très étonnés des réactions de certains membres de votre équipe disant pour les uns qu’ils n’avaient pas été informés de la fermeture du CSC,  pour les autres qu’ils n’avaient pas mesuré l’impact de cette décision et qu’ils n’avaient pas pensé qu’elle entraînerait la fin du CSC … et enfin d’autres renvoyaient  la faute sur le CSC sans véritable connaissance du dossier.

 Vous comprendrez que cette incohérence dans les propos des membres de votre équipe nous questionne …et nous inquiète.

Mais nous avons été plus étonnés encore d’apprendre qu’aucune concertation n’avait été menée au sein de votre équipe (même certains de vos adjoints ont dit ne pas avoir  été consultés n’ayant donc pas pu émettre leur avis.)

Nous pensons aussi qu’il est dommage que Madame l’Adjointe aux affaires sociales qui, en tant que ex-présidente du CSC, connaissait bien les missions et le travail effectué tant par les permanents que par les nombreux bénévoles ne soit jamais intervenue en faveur de cette structure, au contraire.

 

En tout état de cause, votre décision de ne pas signer le protocole tripartite entre la CAF, la municipalité et le CSC conduisait irrémédiablement à la disparition brutale du CSC. Cela vous ne pouviez pas l’ignorer. Cette décision est un précédent au niveau associatif, c’est une décision politique, volontaire qui a des conséquences sociales et humaines directes sur la commune et ses résidents.

Monsieur le Maire vous portez ainsi que votre équipe la responsabilité de la disparition du CSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mechalikh 15/01/2014 10:35

La particularité du centre social et culturel de Craponne, était que les habitants et les adhérents trouvaient en cette association, le moyen d'élaborer eux même les solutions face aux problèmes familiaux, sociaux, éducatifs qu'ils rencontraient. De plus ils enrichissaient l'animation festive et populaire de notre commune.
Grace à cette intelligence collective des habitants, non pas experts de quoi que ce soit mais seulement citoyens impliqués pour améliorer la vie locale, de nombreuses initiatives et projets aux services des craponnois ont été réalisé.
Je pense et suis convaincu, que c'est la peur de voir ces habitants là être acteurs de leur vie sociale, et non pas simplement des administrés invisibles, qui a poussé l'équipe municipale à supprimer le centre social et culturel et bien entendu le pouvoir d'agir des habitants.