VOEUX de 'CRAPONNE à VENIR' ... SUITE

Publié le par Craponne à Venir

INTERVENTION de DOMINIQUE MAZZOCUT

 

Bonjour,

 

Je suis Dominique Mazzocut, élu au Conseil Municipal sur la liste de Craponne à Venir.

Dans le civil, je suis ingénieur de recherche au CNRS, président d’association et musicien. A ce titre, j’ai longtemps participé à l’organisation de la Fête de la Musique à Craponne, particulièrement en recrutant des musiciens, en prêtant du matériel et en obtenant la localisation actuelle, bien plus conviviale.

 

Je suis membre des commissions Jeunesse et Petite Enfance, Culture et Fleurissement..

Voici un résumé de notre travail :

 

- Jeunesse et Petite Enfance :

Etude approfondie du fonctionnement de l’Espace Jeunes et mise en évidence de ses lacunes (fréquentation très faible, pas de volet culturel, activités de consommation, etc…)

Proposition d’analyse des besoins par partenariat avec l’Université Lyon 2 (chaires d’anthropologie et de sociologie). Cette proposition a été refusée.

Proposition de participer à des réunions techniques de réflexions et d’encadrement avec l’animateur de l’Espace Jeunes : une seule réunion a eu lieu (2010), puis plus rien.

Ce que nous souhaitons, c’est que Craponne soit attractive pour sa jeunesse : une MJC solide (voir l’exemple de Vaugneray) serait un point de repère. N’oublions pas que cette jeunesse, c’est l’avenir de notre commune. Où peuvent se réunir, faire de la musique, jouer, etc… les jeunes craponnois ?

 

- Culture :

Outre mon implication dans l’organisation de la Fête de la Musique, j’ai proposé de redéfinir la politique culturelle de Craponne, en mettant l’accent sur la scène et la création locales. Il ne nous semble pas pertinent, pour notre commune, de parodier les grandes villes en achetant des spectacles d’audience nationale : c’est cher et l’impact sur le développement culturel est faible, c’est de la consommation de divertissement et non de la culture. J’ai donc proposé un certain nombre d’artistes, mais ils ont tous été refusés pour des raisons dont certaines défient l’entendement.

J’ai également soutenu la proposition d’une association craponnoise d’organiser un festival pluri-disciplinaire (arts graphiques, théâtre, danse, musique) qui a été littéralement torpillée par la municipalité.

Les exemples des communes voisines (Grézieu, St Genis, Brindas, Chaponost, Vaugneray, etc…) montrent qu’il est possible d’animer une commune autrement qu’en achetant des spectacles sur catalogue à des entreprises spécialisées. Il est important que les élus jouent leur rôle dans l’orientation culturelle mais laissent la réalisation aux professionnels. J’ai proposé à nouveau, comme cela avait déjà été fait par l’opposition lors de mandats précédents, que Craponne participe à  la mutualisation d’un poste de directeur culturel comme cela est fréquent dans les communes voisines, mais cette proposition a également été refusée.

 

- Fleurissement :

Cette commission s’occupe uniquement du concours municipal de fleurissement et jardinage (annulé, faute de participants en 2011) et depuis deux ans d’une expo-vente nature en avril. J’ai proposé d’y mettre en valeur l’écologie et l’éducation bio, ainsi que d’y adjoindre un jeu-concours d’observation des espèces sauvages visitant notre commune (essentiellement insectes, oiseaux et petits mammifères). Ces propositions sont au point mort, un peu parce que les principaux sponsors de cette exposition sont des entités commerciales dont la vocation est surtout de vendre des plantes et des produits phytosanitaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article